Bilan de Campagne

Aller en bas

Bilan de Campagne

Message  Administrateur général le Ven 29 Avr - 15:44

Bilan de la Campagne

Cette analyse est une gracieuseté du quotidien The Southern Star

À quelques jours du vote, à moins d'un revirement de situation exceptionnel, on peut déjà s'atteler aux conclusions de ce qui semble sur le point d'être un troisième mandat pour le LibCons; un mandat historique. Si le parti de Frederic Lapointe, comme les sondages l'indiquent, réussit à surpasser la barre des 52,1% au vote populaire, ce sera un nouveau record pour ce parti, record actuellement détenu par James Maccutcheon lors de l'élection de 1983, la troisième dans la jeune histoire politique Néo-Hollandaise.

Le bilan de campagne du LibCons est donc fortement positif; après une course à la direction qui aura su attirer l'attention, en dépit de sa fin en queue de poissons. Ayons une pensée à ce sujet pour monsieur Peervich, pour qui les nouvelles ne sont pas encourageantes dans la lutte qui l'oppose au plus grand adversaire auquel il aura jusqu'à présent fait face au cours de sa vie. Frederic Lapointe aura su capitaliser sur cette attention reçue lors de la course à la chefferie afin de mobiliser derrière lui une part de la population étonnante, comme l'indiquent les sondages. Au final, si le lendemain du 23 janvier nous n'avons pas un gouvernement LibCons, c'est que la Terre ne tourne plus rond (Ou que les Néo-Hollandais ont les idées très volatiles!).

Pour la Coalition pour l'Indépendance, une campagne sans grand intérêt se conclue par peu de progression au niveau des intentions de vote. Certes, avec la montée du LibCons, Maude Chèvrefils aura su conserver grosso modo les acquis de son parti, mais n'a su vraiment convaincre de ses compétences en tant que future dirigeante du West New Holland. L'inexpérience de la jeune leader, dont les compétences dans la langue de Shakespeare laissent à désirer, ainsi que la baisse de popularité de l'indépendance dans les sondages, n'auront, combinés, pas été très favorables pour la Coalition.

Enfin, le DemSoc. Campagne catastrophique, s'il est possible de le dire. Adam Bryce, encore méconnu à une semaine du scrutin, aura mené une campagne discrète, et sur le terrain, les militants n'y étaient tout simplement pas. On prédit une des pires dégelées pour le DemSoc et la gauche en général.

Pour conclure, cette campagne aura été modérément enlevante. Les enjeux n'étaient pas très mobilisateurs, ni les campagnes menées par les partis, mais au final, on peut anticiper un taux de participation dans la moyenne.
En 1997, 90,3% des Néo-Hollandais s'étaient rendus aux urnes afin d'élire pour un second mandat le premier ministre Libéral-Conservateur de l'époque, Michael Kerr.
avatar
Administrateur général
Admin

Messages : 240
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://westnewholland.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum